eau potable
Nutrition

Quelle eau choisir?

Choisir son eau de table n’est pas toujours chose facile.

En lisant cet article, vous allez :

  • comprendre les différents types d’eaux qui existent sur le marché
  • choisir celle qui vous semble la plus intéressante

Notre corps est composé de 65 à 70% d’eau, ce qui correspond à peu près à 45 kgs d’eau pour une personne pesant 70 kgs. Tout notre organisme « baigne » dans ce liquide précieux où se nourrissent et se multiplient des milliards de cellules !

Notre cerveau est composé de liquide céphalo-rachidien lui même constitué de 99% d’eau !

Nous perdons constamment cette eau, sous forme de transpiration ou tout simplement en urinant. Car ne l’oublions pas, l’eau est un élément moteur de l’excrétion des déchets, c’est une voie d’élimination, un « canal » où vos toxines et éléments indésirables sont évacués. Elle est le constituant premier de tous vos organes.

Malheureusement, plus nous vieillissons, plus cette teneur en eau diminue d’où (entre autre) le vieillissement cellulaire. La peau se ride, elle sèche.

Il est PRIMORDIAL de nourrir votre corps en lui apportant quotidiennement une importante quantité d’eau propre d’où il pourra puiser ses bienfaits.

Donnez à votre corps ce dont il a besoin, l’eau étant un élément indispensable à votre survie.

BUVEZ!!

Il existe une multitude de références sur le marché, des eaux minérales naturelles (plates ou gazeuses), des eaux de source, sans oublier l’eau du robinet. On nous vante leurs mérites, et on ne sait plus quoi choisir.

Faisons un point…

L’eau de source

Une eau de source ne provient généralement pas d’une source mais d’un forage, cependant elle doit respecter une réglementation stricte sans subir de traitements. Elle doit être puisée dans des nappes phréatiques souterraines et est dépourvue de pollution. L’eau de source est donc une eau pure et naturelle dont la composition s’avère bénéfique pour la santé. Elle est potable à l’état naturel et embouteillée directement à la zone d’émergence (comme les eaux minérales naturelles), c’est à dire qu’elle n’entre pas en contact avec l’air ambiant pour éviter toute pollution.

Contrairement aux eaux minérales, elles sont soumises à la même réglementation que l’eau du robinet, c’est-à-dire qu’elles doivent remplir tous les critères de potabilité pour être autorisées sur le marché.

De plus, leur composition en sels minéraux peut varier dans le temps et dépend de la nature des roches et des sols traversés. Il faut donc faire attention aux appellations qui sont écrites sur les étiquettes.

Par exemple, une même appellation d’eau de source peut venir de plusieurs sources implantées dans différentes régions, et sa composition change évidemment en fonction de l’origine. Mais, en magasin, les bouteilles portent le même nom, il faut donc vérifier celui de la source et détailler l’étiquette pour repérer les différences.

En règle générale, les eaux de sources ont une minéralisation totale plutôt faible, idéale pour une consommation au quotidien

De par sa faible teneur en nitrate, elle est recommandée aux bébés et aux mamans enceintes ou allaitantes, sauf si celles-ci sont en carence en magnésium et calcium. Dans ce cas-là, mieux vaut se tourner vers une eau minérale naturelle pendant quelques temps.

L’eau de source se révèle aussi exempte de traces de plomb, métal provenant des canalisations usées et que l’on peut retrouver dans l’eau du robinet.

L’eau de source coûte en moyenne 0,20 € le litre, soit 110 € par an pour une consommation de 1,5 litre d’eau par jour.

Son goût :

De part son faible taux de minéraux et son manque de traitement au chlore, elle offre un goût naturellement neutre, une qualité souvent appréciée par toute la famille.

Quelques eaux de source:

une bonne eauune eau pure

 

 

L’eau minérale naturelle

Elle se distingue des autres boissons par sa nature (teneur en sels minéraux, en oligo-éléments) et par sa pureté originelle. L’une et l’autre de ces caractéristiques ont été conservées intactes en raison de l’origine souterraine de cette eau qui est tenue à l’abri de tout risque de pollution. Elle doit présenter, dans le cadre des fluctuations naturelles connues, une grande stabilité de ses caractéristiques essentielles, notamment de composition minérale.

En France, pour obtenir le droit d’exploiter une eau minérale naturelle, il faut une autorisation du Ministère de la Santé.

Par ailleurs, elle est la seule à pouvoir bénéficier de propriétés favorables à la santé, reconnues par l’Académie de Médecine et le Ministère de la Santé.

Les eaux minérales sont de composition très différentes, allant des eaux très faiblement minéralisées à celles qui sont riches en sels minéraux. Chacune d’elle a une composition en sels minéraux qui lui est spécifique. La surveillance réglementaire de chaque eau minérale naturelle est effectuée par des laboratoires agréés, en collaboration avec les services de la Direction Régionale de l’Industrie, de la Recherche et de l’Environnement et de la Direction Départementale des Affaires Sanitaires et Sociales.

Cependant, elles ne répondent pas à la même réglementation que l’eau du robinet. Certaines seraient refusées en réseau public de distribution, car elles ne sont pas conformes aux critères qui définissent une eau potable (notamment leur taux en certains minéraux trop élevé).

La norme exige une composition en minéraux écrite sur l’étiquette, ce qui permet au consommateur d’effectuer son choix en fonction de ses goûts et de ses besoins.

Ainsi, les eaux minérales « calciques » (plus de 150 mg/litre de calcium) ou magnésiennes (plus de 50 mg/litre de magnésium) peuvent permettre à ceux qui le souhaitent de compléter une alimentation souvent insuffisante en ces minéraux.

Ainsi, les sportifs boiront de préférence des eaux minérales naturelles riches en sodium et bicarbonate pour pallier à la perte de ces minéraux lors d’un effort intense.

eau recommandée pour les sportifs
L’eau des sportifs

Si vous avez des problèmes de digestion et de ballonnements, mieux vaut se tourner vers une eau riche en bicarbonates. De plus, évitez les eaux gazeuses.

eau minérale riche
Eau minérale Contrex

Les femmes enceintes ou allaitantes, quant à elles, ont un besoin supérieur en calcium et magnésium, c’est pourquoi elles peuvent choisir des eaux minérales calciques et magnésiennes, à raison de 2L par jour.

Leur goût :

Chaque eau, en fonction de sa composition liée à son terroir, à un goût bien spécifique et très souvent nous la choisissons pour ça. Les sels minéraux contenus dans les eaux minérales naturelles sont à la source des saveurs : ils interpellent nos papilles lorsque nous nous désaltérons. Chacun d’entre eux contribue à donner une saveur singulière. C’est la proportion des différents sels minéraux contenus dans ces eaux qui leur donne un goût original (magnésium, calcium…)

Cette particularité gustative de l’eau minérale naturelle la distingue notablement de l’eau distribuée au robinet. En effet, 64 % des consommateurs trouvent agréable le goût de l’eau minérale naturelle, contre 37 % pour l’eau du robinet.

L’eau minérale naturelle coûte en moyenne 0,40 € le litre, soit 220 € par an pour une consommation de 1,5 litre d’eau par jour.

Livre intéressant à lire :

Les Eaux minérales

De Pascale d’Erm, journaliste et réalisatrice, spécialisée dans les questions d’environnement.

Quelques eaux minérales :

L’eau du robinet

Elle a le mérite de ne rien coûter, l’eau du robinet est une ressource non négligeable à portée de main. Tantôt décriée, tantôt mise en avant, faut-il avoir peur d’elle?

Nous sommes de plus en plus nombreux en France à boire l’eau du robinet, pour faire des économies ou par engagement écologique. Pourtant, l’origine de cette eau est encore méconnue et un certain nombre d’idées reçues perdurent. Plus de la moitié des français pensent que cette eau est naturellement potable alors que les autres imaginent (à tort) que cette eau potable provient des eaux usées non dépolluées qui sont ensuite traitées.

Faisons un point :

Circuit traitement des eaux
Circuit traitement des eaux – Crédit : Maxicours.com

L’eau potable qui arrive dans notre robinet a, certes, été traitée avant d’être consommée, mais ne provient en aucun cas des eaux usées. Cependant, il faut être conscient que le traitement avant consommation est quasiment obligatoire pour être conforme aux normes européennes. Cinquante-quatre paramètres différents font l’objet d’une surveillance et sont régulièrement contrôlés.

«La réglementation impose en priorité une qualité sanitaire : fournir à l’utilisateur une eau garantie contre tous les risques, immédiats ou à long terme, que ces risques soient réels, potentiels ou même simplement supposés. Ensuite, une eau de qualité organoleptique : offrir une eau agréable à boire, claire, inodore et équilibrée en sels minéraux», explique Nathalie Davoisne, chargée des relations extérieures au C.I.eau.

En effet, les produits chimiques utilisés pour rendre l’eau potable sont les sels d’aluminium (qui servent à éliminer les micro-particules présentes dans l’eau brute) et le chlore (indispensable pour éliminer la plupart des microbes, bactéries, virus et germes responsables de maladies graves).

Certains consommateurs décrient cette méthode et les produits utilisés pour effectuer le traitement. C’est pourquoi, si vous décidez de boire l’eau du robinet, il existe des méthodes supplémentaires pour la purifier chez vous. Je vous conseille un livre très intéressant à ce sujet:

Livre intéressant à lire :

Comment purifier et revitaliser votre eau de table – Guide pratique

De Richard Haas, spécialiste reconnu de l’eau et de ses bienfaits sur la santé.

Ce livre est clair, précis et particulièrement pratique pour permettre au lecteur de faire un choix fiable parmi les nombreux appareils de purification et de dynamisation de l’eau.

L’eau du robinet coûte en moyenne 0,003 € le litre, soit même pas 2 € par an pour une consommation de 1,5 litre d’eau par jour.

Son goût :

L’eau du robinet est réputée pour être dépourvue de goût particulier, et c’est ce qui plaît à la plupart des consommateurs. Alors que d’autres personnes penseront, au contraire, que ce manque de saveurs n’est pas révélateur de pureté.

Cependant, le chlore, indispensable à la purification, peut également être un frein à la consommation à cause de son goût.

Pour plus d’informations concernant la qualité de votre eau potable, vous pouvez consulter le site de solidarités-santé qui met en ligne, commune par commune, les résultats du contrôle sanitaire de la qualité de l’eau potable:

contrôlez la qualité de votre eau

Vous pouvez télécharger gratuitement ma fiche récapitulative sur les eaux ici:

Maintenant que vous en savez un peu plus, à vous de choisir!


Dégustation d’eaux
 
Si vous êtes curieux et que vous souhaitez découvrir la grande diversité des eaux du monde, il existe aujourd’hui des lieux insolites que l’on appelle des « bars à eaux ».

Vous disposez d’un grand éventail de choix d’eaux provenant de différents pays…

Concept original!

  • Colette Water Bar

213 rue Saint-Honoré

75001 Paris

  • Le Bar à eau

A DOM 76

ZAC des Ondelles

76240 Belbeuf


Pour plus d’information vous pouvez lire ce livre :

L’eau et ses secrets : Nature et action de l’eau, pour une eau de qualité

De Josef Zerluth, secteur agro-alimentaire

L’eau, c’est la vie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *